PEINTURE A L'EAU...


 



CARNET EXTIME (15)...

Nouveau montage de croquis extrait de mon carnet de chemins. Rochers et végétation croisés sur les pentes des monts de Provence ainsi que quelques uns de leurs habitants: Argiope, grand capricorne et exuvie de cigale. 

Croqué in situ bien sûr:




CARNET EXTIME (13)...

Lors d'une précédente sortie je découvrais le cadavre d'un épervier. Déjà bien entrepris par les insectes nécrophages il subsistait tout de même encore sur la victime de quoi les contenter....















....Après plusieurs jours j'y revins. Et le découvrir impeccablement nettoyé. Je le manipulais pour une séance d'études. Le résultat (involontaire) donne cette sorte de danse macabre:












CARNET EXTIME (12)...

Dehors les sujets sont inépuisables. Reste à choisir!











CARNET EXTIME (10)...

Studieux même sous la neige. 

Cet hiver je trouvais dans le sous bois quelques ossements appartenant supposément à un sanglier (si j'en crois la largeur de l'apophyse épineuse et longueur des transverses des deux vertèbres en ma possession ainsi que l'os coxal).  







CARNET EXTIME (7...)

 























Ci-dessus un timarque crache "sang" empruntant comme voie de circulation la ramure arrachée d'un pin. Pourquoi crache sang car ce petit coléoptère à pour système de défense l'émission par un principe mécanique dilatant ses pores, d'un liquide rougeâtre, appelé hémolymphe, et nauséabond le rendant gustativement inacceptable pour ces prédateurs.


ETUDE POUR UNE PLANCHE NATURALISTE:

Stylo bic noir, crayon/crayon de couleur, gouache et acrylique:



Angel tome 2: Le sanctuaire des hérétiques...

 Très récemment terminée voici dévoilée la couverture du tome 2 qui clôture ainsi ce récit.

Dessins planches intérieures: Claudio Montalbano

Scénario: Christophe Bec

Mise en couleur: Hugo Sebastian Facio

Aux éditions Soleil.




En selle!

Avalez la corde! on repart!...




CARNETS EXTIMES (4)...

Durant plusieurs semaines les bois ont exhalé un parfum des plus singulier. Repérable à plusieurs mètres il est facile de le confondre avec l'odeur de la chaire en décomposition. Guidé par ce couloir olfactif puissant vous finissez par enfin rejoindre le responsable de cette émanation. Vous voici alors en présence du phalle impudique. 

Irrésistible pour les insectes nécrophages qui vont se ruer sur le gléba (cette substance vert olive à l'origine de cette odeur représentée sur le sujet en bas à gauche), participant ainsi à la dissémination des spores. 

Débarrassé de cette gangue les alvéoles sont alors révélées. Néanmoins l'odeur ne disparaitra qu'après le déclin du Phalle.





CARNETS EXTIMES (3)...

Qu'ai je croisé à bien moins d'un kilomètre de chez moi en ce mois?:

En haut à gauche Armillaires couleur de miel (Armillaria Mellea) en bouquet (au jardin). 

Viennent ensuite trois représentations de Gymnopilus Spectabilis (en forêt). 

En bas à droite photo d'un frelon asiatique (trouvé mort sur le chemin) et un d'Europe (bien vivant celui-ci mais dessiné) encadrant une guêpe raclant la surface d'une branche de pin mort pour son mortier (du moins l'ai je supposé). Et enfin un bourdon se préparant pour sa pause nocturne vient clôturer cette ligne consacrée à l'ordre des hyménoptères communs.

Prochain poste, "la forêt exhale une odeur de cadavre!"







CARNETS EXTIMES (2)...

 Cette sortie fut consacrée au minéral et à la manière dont la nature et l'humain ont su le façonner ou l'agencer. Les grottes de Calès sur les hauteurs de Lamanon (13) en sont un brillant exemple. Travail conjoint. Ce site abrite plus d'une centaine de cavités identifiées (dessins à l'aquarelle en page de gauche et droite). 

En haut à gauche en retrait dans la forêt en haut de chez moi fut trouvé cette agencement de pierre d'influence druidique. 

Au milieu de ce carnet, au pied d'un pierrier récompensant les efforts produits pour ne pas chuter sur ce tapis roulant, se présenta (célérité de l'oeil) ce trésor d'un âge reculé. Eclat d'ammonite. 

En haut à droite, dessiné au petit matin sur les reliefs du Paradou au pied des Baux de Provence, cette cavité (parmi tant d'autres). Toujours attiré par elles. Un reste d'atavisme sans doute. 

Un criquet! Quand ils daignent se stabiliser il est possible d'avoir le temps de pousser le détail.

La mésange bleue! Peinte à mon bureau mais faisant partie de mes voisins.

Et enfin petit rite funéraire (en comité restreint. Moi seul😋) pour Messire bourdon retrouvé mort en bordure de garrigue. Cette autel fut balayé par le mistral.